Michel Jouhier Montauban-de-Bretagne  
     
  ETYMOLOGIE et HISTOIRE de MONTAUBAN-DE-BRETAGNE  
     
  L’ancien prieuré Notre-Dame de Montreuil, aujourd'hui disparu, et jadis membre de l'abbaye de Saint-Méen. « De sable, à une croix haussée d'or, sur un mont de même » (Armorial général ms. de 1698).  
     
  ……………………..Liste des prieurs de Montreuil : — Dom Guillaume de Saint-Gilles mourut au mois d'avril, nous ne savons en quelle année, après avoir fait quelques dons à l'abbaye de Saint-Méen (APRILIS. Obiit frater Guillermus de Sancto AEgidio, prior de Moustereul, pro quo habemus triginta et sex solidos apud Moustereul et quatuor solidos in Capella. - Necr. Sancti Mevenni, Bibliothèque Nationale, n° 9889). — André Hamon, évêque de Vannes (en 1520, commendataire). — Julien Le Clerc, évêque de Macerata (en 1543, commendataire). — Guillaume de Lignières, abbé de Saint-Aubin-des-Bois, fut pourvu par le roi en 1548. — Sébastien Thomé, abbé de Rillé et trésorier de Rennes, résigna en 1555. — Antoine Josses succéda au précédent en 1555, et résigna en 1573. — Antoine Josses (le jeune), chantre de Rennes, recteur de Montauban (Montauban-de-Bretagne), protonotaire apostolique, prit possession le 21 novembre 1573 ; décédé vers 1576. Plusieurs compétiteurs se disputèrent alors le prieuré de Montreuil : les religieux de Saint-Méen nommèrent prieur dom François Boschier, moine de Redon ; ils eussent voulu enlever ce bénéfice aux commendataires ; mais l'abbé de Saint-Méen nomma Jean de Vaulx, et Rome soutint Jean Rihet ; tous prirent successivement possession sans pouvoir se maintenir. — Olivier Le Bascle fut plus heureux ; nommé prieur par dévolut, il prit possession le 9 mars 1578 du prieuré, qui demeura toujours en commende et qu'il conserva jusqu'en 1581, époque à laquelle il le résigna. — Guillaume de Bogar prit possession le 12 mars 1581, et mourut vers 1585. De son temps, Bertrand Collet, Briand Tirecoq et Bonabes de Québriac prétendirent successivement au prieuré de Montreuil, dont ils prirent possession en 1582 et 1584. Après la mort de Guillaume de Bogar, le Pape nomma Guillaume Thomas, et l'abbé de Saint-Méen pourvut dom Claude de Launay, Bénédictin de Redon ; ce dernier prit possession le 7 juin 1585. — Jean Ramaige résigna en 1596. — Michel Jouhier lui succéda et prit possession le 22 septembre 1596. — François Huart, seigneur de Bœuvres, fils de François Huart, sieur du Boschet, et de Louise Gouault, trésorier et chanoine de Rennes, prit possession le 15 novembre 1621. Il devint protonotaire apostolique et rendit aveu au roi pour son prieuré en 1643……………………………………………………………… Urbain Estierot fut pourvu le 2 octobre 1768 et conserva le prieuré de Montreuil jusqu'à l'époque de la Révolution (abbé Guillotin de Corson) ;  
     
  Extrait de : « ETYMOLOGIE et HISTOIRE de MONTAUBAN-DE-BRETAGNE »
Pour lire l’histoire complète du prieuré :

http://www.infobretagne.com/montauban-de-bretagne.htm
 
     
  Il y avait de plus une juridiction des eaux et forêts de Montauban. Le sire de Montauban avait dans sa ville un marché le mercredi et quatre foires : à la Saint-Martin, et quinze jours après ; à la Saint-Michel et au mardi suivant la fête de sainte Catherine. Il prétendait avoir le droit de patronage et présentation de la cure de Montauban et du prieuré de Montreuil, membre de l’abbaye de Saint-Méen ; il était seigneur supérieur, fondateur et prééminencier de l’église de Montauban et des chapelles de Saint-Maurice et de Lanneloup en Montauban, et seigneur supérieur des autres églises paroissiales du comté.  
     
  Extrait de: « Ordre des Templiers, Chevalerie et Valeurs de France » http://nonnobisdominenonnobissednominituodagloriam.unblog.fr/2006/09/17/71/  
  Question : Qui était ce Michel JOUHIER